Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Lumiere de l'Atelier
  • : Création de luminaires et lampes d'atelier esprit industriel, art récup et vintage à partir de différents objets et matériaux de récupération et de recyclage. Chaque lampe est un exemplaire unique et signé Lumière de l'Atelier. Vous pouvez me contacter via mon mail : lumieredelatelier@gmail.com
  • Contact

La passion des lampes ...

C'est dans mon petit atelier sombre et désordonné que naissent ces lampes que je créé à partir de divers objets et matériau de récup. Au départ, il y a la recherche, parfois longue, des matériaux. Je ne compte pas les journées passées à fouiller dans les anciens ateliers de mécanique et de couture, chez les récupérateurs de métaux, dans les vides greniers, et sur les trottoirs ... J'accumule toutes ces pièces dans mon atelier, certaines sont là depuis plus de 2 ans ... Puis vient le temps de l'assemblage qui donnera naissance à une lampe d'esprit industriel et vintage, le but étant d'offrir une seconde vie à des objets souvent voués à la déchetterie. Le métal, tout particulièrement l'acier, est mon matériau fétiche, mais j'aime aussi utiliser du bois (vieilles planches en chêne), du verre (isolateur EDF, verrerie de laboratoire, ...) et de la porcelaine (isolateur EDF). Chaque lampe qui sort de mon atelier est unique et signée. Chaque lampe est le résultat d'une grande passion ...

 

4 octobre 2021 1 04 /10 /octobre /2021 19:35

Le point de départ de cette nouvelle lampe, c'est une pièce en métal que j'ai trouvé un jour, sur une sorte de terrain vague pas bien loin de chez moi. Elle avait été jeté comme un vulgaire déchet, depuis bien longtemps car à moitié recouverte pas la végétation. Vu sa forme, j'ai tout de suite pensé à une pièce provenant d'un moteur de voiture ou de camion, mais n'étant pas du tout calé en mécanique auto, je ne saurais pas vous dire quelle est cette pièce. 

Si des spécialistes de la mécanique la reconnaisse, qu'ils n'hésitent pas à faire un commentaire en me disant quel est son nom et quel est son rôle dans un moteur. 

Après avoir enlevé toute la graisse, la crasse et l'oxydation, je l'ai fixé sur un socle en chêne massif. Dans les nombreux trous de sa partie supérieure, j'ai logé de petites lampes tubes provenant d'anciennes radios TSF des années 30 et 40.

Je ne me suis pas arrêté là, j'ai fait deux petits bras cintrés en acier, fixé à la pièce de moteur et avec à leurs extrémité à chacun une grosse lampe tube d'amplificateur, sur sa base en bakélite, pour l'un et pour l'autre bras, une lampe tube d'un autre style, avec sa coque en aluminium, de la marque Belvu. 

Pour ce qui est de la fonction "éclairage", je suis resté dans l'esprit Steampunk  avec une grosse ampoule ronde à filament, ampoule surmontée d'un petit chapeau en laiton provenant d'une ancienne lampe murale à boule en verre.

Et pour relier l'ampoule à son support, j'ai réalisé un bras avec deux tubes en acier cintrés et soudés entre eux. 

Fin du bla-bla, bla, voici les photos.

Encore merci pour vos nombreuses visites et vos commentaires. 

A bientôt, pour de nouvelles aventures lumineuses.

Stéphane Le Lampiste

 

Création d'un luminaire récup avec une pièce de moteur, des lampes tube de radio TSF, esprit Steampunk
Création d'un luminaire récup avec une pièce de moteur, des lampes tube de radio TSF, esprit Steampunk
Création d'un luminaire récup avec une pièce de moteur, des lampes tube de radio TSF, esprit Steampunk
Création d'un luminaire récup avec une pièce de moteur, des lampes tube de radio TSF, esprit Steampunk
Création d'un luminaire récup avec une pièce de moteur, des lampes tube de radio TSF, esprit Steampunk
Création d'un luminaire récup avec une pièce de moteur, des lampes tube de radio TSF, esprit Steampunk

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2021 3 22 /09 /septembre /2021 11:30

Pour cette nouvelle création de lampe, je n'ai pas fait dans la miniature, ni dans la légèreté, ni dans la finesse. J'avais dans l'idée de faire une lampe grande, lourde, qui semble indestructible. 

Le point de départ de cette réalisation a été une parabole en métal que j'ai démonté d'un ancien chauffage Calor Congo en très mauvais état. Je lui ai enlevé méticuleusement toute trace de peinture pour faire apparaitre le métal, de l'acier, qui une fois les finitions terminées, présentait une jolie patine. Je me suis dit que cette parabole ferait un original et imposant abat-jour, d'autant plus qu'il serait assez simple d'y intégrer une douille et une ampoule.

Cette parabole étant vraiment imposante, avec ses 50 cm de diamètre, pour la conception de son pied, cela me semblait logique de choisir assez massives et assez lourdes. 

J'ai fouillé dans mon stock de pièces et j'ai déniché ce qui me semblait parfait : un gros rotor que j'avais démonté d'un ancien moteur électrique de machine-outil (une meule) et un vieux support de fixation de roue de camion. Après leur avoir offert une seconde jeunesse en enlevant toute la rouille, j'ai assemblé les deux pièces, puis j'ai fixé le tout sur un socle en vieux chêne massif afin d'avoir une plus grande stabilité. Au final, nous voilà un pied lourd et très stable, parfait pour cette lampe.

Il ne me restait plus qu'à fabriquer une bras pour relier la parabole à son pied et je me suis dit qu'un bras en tube d'acier courbé serait une bonne idée. Il s'harmoniserait très bien avec les rondeurs de la parabole et contrebalancerait le "côté" très mécanique du pied. 

J'ai donc utilisé mes petits bras peu musclés pour cintrer un tube d'acier à la forme que je souhaitait et j'ai assemblé le tout via des boulons. 

Le résultat final correspondait bien à ce que je m'était fixé comme objectif au départ : créer une assez grande lampe (elle mesure au final 55 cm en hauteur, ce qui en fait un grand modèle comparé aux autres lampes que je fait habituellement) qui soit originale, voir un peu bizarre et qui semble indestructible. Et au vu de son poids et des pièces que j'ai utilisé, je pense qu'elle me survivra sans problème ... 

Et maintenant, place aux photos ...

Merci pour votre visite et à bientôt

Stéphane Le Lampiste

Création d'une lampe unique avec d'anciens objet de récupération : parabole de chauffage Calor, moteur électrique, axe de roue de voiture
Création d'une lampe unique avec d'anciens objet de récupération : parabole de chauffage Calor, moteur électrique, axe de roue de voiture
Création d'une lampe unique avec d'anciens objet de récupération : parabole de chauffage Calor, moteur électrique, axe de roue de voiture
Création d'une lampe unique avec d'anciens objet de récupération : parabole de chauffage Calor, moteur électrique, axe de roue de voiture

Partager cet article
Repost0
14 septembre 2021 2 14 /09 /septembre /2021 11:18

Je vous présente une lampe que j'ai imaginé et réalisé pour un passionné d'anciennes voitures. 

J'ai tout d'abord fouillé dans mon stocks d'anciens phares de véhicules, et j'en ai beaucoup ( des phares de voiture, camions, moto, vélo, charrette, tracteur, ...) pour dénicher un très ancien et très beau modèle, un phare Besnard "Les Vestales" datant de 1910 et qui fonctionnait grâce à un petit réservoir à essence qui alimentait une mèche en coton. Après une longue et minutieuse remise en état (il était complètement rouillé, avec pleins de bosses), je l'ai transformé afin qu'il puisse de nouveau reprendre sa fonction d'éclairage, mais avec du 220 volts maintenant.  

Toujours pour rester dans l'esprit des anciennes autos, j'ai utilisé des manomètres à aiguilles (niveau d'huile, température moteur, ...) que l'on trouvait autrefois sur les tableaux de bord de voiture. 

Je les ai fixé sur une ancienne boite en métal, elle même fixée sur un socle en vieux chêne massif. J'ai placé l'un des manomètres (mesure de la température) à l'intérieur de cette boite, sous une petite plaque en verre, et les 3 autres manomètres à l'extérieur, via des petits tubes acier que j'ai cintré. 

C'est aussi grâce à un tube en acier, que j'ai cintré grâce à mes petits bras, que j'ai relié le phare Besnard à la boite en métal. Un cintrage assez complexe qui m'a bien pris la tête ;) 

Comme cette lampe devait prendre place sur une bureau, j'ai réalisé une petite articulation qui permet d'orienter le phare en inclinaison. 

J'arrête les bla-bla-bla, voici les photos :) 

Merci à tous pour votre visite ici et à bientôt pour de nouvelles aventures lumineuses. 

Stéphane Le Lampiste

 

 

Création d'une lampe unique avec un ancien phare Besnard et des manomètres Jaeger, esprit auto rétro
Création d'une lampe unique avec un ancien phare Besnard et des manomètres Jaeger, esprit auto rétro
Création d'une lampe unique avec un ancien phare Besnard et des manomètres Jaeger, esprit auto rétro
Création d'une lampe unique avec un ancien phare Besnard et des manomètres Jaeger, esprit auto rétro
Création d'une lampe unique avec un ancien phare Besnard et des manomètres Jaeger, esprit auto rétro
Création d'une lampe unique avec un ancien phare Besnard et des manomètres Jaeger, esprit auto rétro
Création d'une lampe unique avec un ancien phare Besnard et des manomètres Jaeger, esprit auto rétro

Partager cet article
Repost0
2 septembre 2021 4 02 /09 /septembre /2021 18:13

Bien que j'ai depuis longtemps dépassé l'âge de la rentrée scolaire, je fait ma petite rentrée, ma rentrée de mon atelier. 

Voici donc la première lampe de cette nouvelle année scolaire. 

Une lampe esprit Steampunk que j'ai réalisé en partie avec d'anciens ustensiles de laboratoire de chimie : verrerie, noix de serrage, ...

J'ai tout de même rajouté quelques petites éléments anciens provenant d'autres univers : une lampe tube (ancêtre des composants électroniques) récupérée sur une Radio TSF complètement hors service, un comparateur micrométrique à aiguille autrefois utilisé dans un atelier de mécanique et de fabrication Française, une boule en verre provenant d'une ancienne cafetière Cona à dépression ...

Trêve de bla-bla-bla, voici les photos. 

Et bonne rentrée à tous, petits et grands. 

Stéphane Le Lampiste

 

Rentrée des classes : création d'une lampe esprit Steampunk avec des ustensiles de laboratoire de chimie
Rentrée des classes : création d'une lampe esprit Steampunk avec des ustensiles de laboratoire de chimie
Rentrée des classes : création d'une lampe esprit Steampunk avec des ustensiles de laboratoire de chimie
Rentrée des classes : création d'une lampe esprit Steampunk avec des ustensiles de laboratoire de chimie
Rentrée des classes : création d'une lampe esprit Steampunk avec des ustensiles de laboratoire de chimie
Rentrée des classes : création d'une lampe esprit Steampunk avec des ustensiles de laboratoire de chimie
Rentrée des classes : création d'une lampe esprit Steampunk avec des ustensiles de laboratoire de chimie

Partager cet article
Repost0
16 mai 2021 7 16 /05 /mai /2021 17:56

Imaginer et créer une lampe pour un cadeau d'anniversaire, c'est vraiment une mission que j'aime bien. 

Cette fois ci, c'est une une amie m'a contacté pour l'anniversaire de son frère, un chanceux habitant sur l'Ile de Groix, passionné par les bateaux (ce qui n'est guère surprenant ...) et les anciennes mobylettes. Ma mission, que j'ai accepté, consistait donc à lui créer une lampe où l'on retrouve ses deux passions. 

La première étape, et pas la plus courte, a donc été de partir à la recherche d'objets anciens évoquant les bateaux et les vieilles mob. J'ai donc longuement fouillé dans mon stock de pièces à la recherche de la perle rare ... Je me souvenait avoir quelque part dans mon atelier une hélice de bateau achetée lors de vacances en Bretagne. Tout en cherchant à mettre la main dessus, la chance a été avec moi car je suis tombé devant un petit phare de mobylette, tout en rondeur, qui me semblait parfait. Une fois l'hélice enfin retrouvée, j'avais les deux éléments principaux. 

L'hélice sorti de mon amas de pièces, je lui ai tout d'abord enlevé son horrible peinture blanche et sérieusement endommagée pour faire apparaitre le métal. Puis, j'ai fabriqué un petit socle en vieux chêne massif pour la stabilité de la lampe mais aussi pour rehausser un peu l'hélice et la mettre plus en valeur. Après avoir offert une seconde jeunesse au phare, je l'ai adapté pour y loger une ampoule standard.  

Pour le bras, j'ai opté pour quelque chose de relativement simple et épuré avec un tube en acier cintré par mes petits bras peu musclés mais très motivés. Et je trouvait que la rondeur du bras allait bien avec les formes du phare. 

Une fois terminée, elle a fait un grand voyage jusqu'à l'Ile de Groix, où elle vit maintenant dans un fort, entourée d'un fabuleux cabinet de curiosités. La chanceuse !  

 

Création d'une lampe unique avec une hélice de bateau et un phare de mobylette vintage
Création d'une lampe unique avec une hélice de bateau et un phare de mobylette vintage
Création d'une lampe unique avec une hélice de bateau et un phare de mobylette vintage
Création d'une lampe unique avec une hélice de bateau et un phare de mobylette vintage
Création d'une lampe unique avec une hélice de bateau et un phare de mobylette vintage
Création d'une lampe unique avec une hélice de bateau et un phare de mobylette vintage

Merci pour votre petite visite ici et à bientôt, pour de nouvelles aventures lumineuses. 

Stéphane La Lampiste

Partager cet article
Repost0
26 avril 2021 1 26 /04 /avril /2021 18:03

Avant l'arrivée de la télévision, le seul moyen de voir un film à la maison, c'était de s'acheter un petit projecteur familial. De début 1900 jusqu'aux années 60, de nombreuses marques proposaient des modèles de projecteurs familiaux, plus ou mois sophistiqués, plus ou moins luxueux, à manivelle ou à moteur et dans différents formats de films. 

Marque emblématique reconnu dans le monde du cinéma, Pathé proposait de nombreux types de projecteurs familiaux. Le plus petit modèle était le bien nommé Kid, dont les premiers exemplaires sont sortis dans les années 20. 

C'est celui là que j'ai utilisé pour la création de cette nouvelle lampe. 

Comme d'habitude, l'idée n'est pas d'utiliser un modèle en bon état et encore capable de fonctionner. Ce que je recherche toujours pour mes lampes, ce sont des exemplaires en très mauvais état, cassés, avec des pièces manquantes, afin qu'ils ne finissent pas abandonnés pour toujours dans un coin ou au pire à la déchèterie. Je leur offre ainsi une seconde vie, non plus en tant que projecteur mais en tant que lampe. 

C'était le cas pour le Pathé Kid que j'ai transformé en lampe, il était complètement rouillé et il manquait des pièces. Après un démontage complet, j'ai enlevé méticuleusement toute trace de peinture et de rouille sur toutes pièces, je lui rajouté une manivelle qui manquait et une petite bobine de film Pathé Baby. 

Après lui avoir fabriqué un petit socle en chêne massif pour la stabilité et parce que le bois met bien en valeur la patine de l'acier, j'ai réalisé le bras avec deux tubes d'acier que j'ai courbé avec mes petits bras peu musclés. Puis je les ai soudé entre et comme je suis assez regardant sur les finitions et les petits détails, j'ai limé et poli à la main les cordons de soudures, afin de les rendre le moins visibles possible. 

Pour l'abat-jour, j'ai fait le choix d'une jolie petite passoire en alu dont les petits trous font de jolies projections sur les murs. 

C'en est fini pour le bla-bla-bla, maintenant, place aux photos. 

Création d'une lampe unique avec un projecteur de film vintage Pathé Kid
Création d'une lampe unique avec un projecteur de film vintage Pathé Kid
Création d'une lampe unique avec un projecteur de film vintage Pathé Kid
Création d'une lampe unique avec un projecteur de film vintage Pathé Kid
Création d'une lampe unique avec un projecteur de film vintage Pathé Kid
Création d'une lampe unique avec un projecteur de film vintage Pathé Kid
Création d'une lampe unique avec un projecteur de film vintage Pathé Kid
Création d'une lampe unique avec un projecteur de film vintage Pathé Kid

Les présentations de cette nouvelle lampe sont terminées.

Je remercie ceux qui ont eu le courage de tout lire et vous dit à bientôt, pour de nouvelles aventures lumineuses. 

Stéphane Le Lampiste

Partager cet article
Repost0
15 avril 2021 4 15 /04 /avril /2021 13:13

En fouillant dans mon amoncellement d'objets dénichés et accumulés au fil des ans dans mon atelier, je suis tombé sur une pièce qui, de prime abord, avait un physique un peu ingrat car recouverte d'une peinture couleur crème pas des plus jolie. Mais j'ai rapidement vu son potentiel, déjà par sa forme intrigante, mais aussi car cette pièce, qui est un support de moteur pour une fraise de dentiste, était des années 1930 et en généralement, lorsque j'enlève la peinture sur des objets de cette époque, il y a toujours une bonne surprise.

Et ce fut le cas ici car une fois la peinture enlevée, avec minutie et délicatesse pour ne pas endommager le métal, du laiton et du bronze ont fait leur apparition, se mariant parfaitement avec les autres parties en acier patiné par le temps. 

Une fois les finitions terminées, je lui ai fabriqué un petit socle avec une lourde et massive pièce en acier massif reposant sur du chêne massif. 

Pour l'abat jour, j'ai opté pour un modèle en acier provenant d'une ancienne lampe dit "de notaire" et dont la forme cylindre se mariait bien avec le support. Puis, j'ai rajouté une système mécanique qui permet de modifier l'inclinaison de l'abat-jour. 

Et pour finir, j'ai ajouté une légère touche "Steampunk" en fixant un mignon petit comparateur micrométrique à aiguille sur le support de dentiste. 

Trêve de bla-bla-bla place aux photos 

 

Création d'une lampe unique vintage en métal avec d'anciens éléments d'ustensiles de dentiste
Création d'une lampe unique vintage en métal avec d'anciens éléments d'ustensiles de dentiste
Création d'une lampe unique vintage en métal avec d'anciens éléments d'ustensiles de dentiste
Création d'une lampe unique vintage en métal avec d'anciens éléments d'ustensiles de dentiste
Création d'une lampe unique vintage en métal avec d'anciens éléments d'ustensiles de dentiste
Création d'une lampe unique vintage en métal avec d'anciens éléments d'ustensiles de dentiste
Création d'une lampe unique vintage en métal avec d'anciens éléments d'ustensiles de dentiste

Fin des présentations de cette nouvelle lampe parfaite pour un bureau. 

Merci pour votre visite et à bientôt

Stéphane Le Lampiste

Partager cet article
Repost0
7 avril 2021 3 07 /04 /avril /2021 15:37

Ceux qui comme moi on connu les cassettes audio que l'on rembobinait avec un stylo Bic, le "Tac-Tac", ou encore le walkman ont surement vu un jour chez leur grand mère une lampe monte et baisse dans la cuisine.  Un système de poulies et de contre poids permettaient de la monter ou de la descendre très facilement.

C'est le contre-poids d'une des anciennes monte et baisse, en porcelaine, qui m'a servit de point de départ pour cette lampe. 

Après l'avoir vidé de toutes ces petites et innombrables billes de métal qui permet de le lester, je lui ai fabriqué un socle avec du vieux chêne massif et un volant d'usine, en métal.

Pour l'abat-jour, je me suis pas mal pris la tête en utilisant une très belle bobèche en laiton finement travaillé, récupérée sur une ancien lampe à pétrole très endommagée. Loger une douille et une ampoule à filament dans cette bobèche n'a pas été chose facile, mais parfois, je peux être très patient ...

Pour le bras reliant le contre poids en porcelaine et la "bobèche abat jour", j'ai utilisé un tube en acier que j'ai cintré avec mes petits bras peu musclés mais motivés. 

Le résultat est une lampe assez raffinée, qui, je ne sais pas pourquoi, me fait penser à l'époque Victorienne. 

Et une fois allumée la nuit, elle fait de très belles projections sur les murs. 

Place aux photos ... 

Luminaire récup' unique créé avec un contre poids en porcelaine et une bobèche de lampe à pétrole
Luminaire récup' unique créé avec un contre poids en porcelaine et une bobèche de lampe à pétrole
Luminaire récup' unique créé avec un contre poids en porcelaine et une bobèche de lampe à pétrole
Luminaire récup' unique créé avec un contre poids en porcelaine et une bobèche de lampe à pétrole
Luminaire récup' unique créé avec un contre poids en porcelaine et une bobèche de lampe à pétrole

Merci pour votre visite chez moi et à bientôt, pour de nouvelles aventures lumineuses ...

Stéphane Le Lampiste

Partager cet article
Repost0
2 avril 2021 5 02 /04 /avril /2021 09:32

Pour cette toute nouvelle création, le point de départ a été un ancien vaporisateur médical déniché au bon temps ou les vide-greniers fleurissaient au printemps ... 

Ces anciens ustensiles de médecine, qui fonctionnent à la vapeur d'eau, souvent chauffée grâce à un petit réservoir à essence ou à alcool, sont vraiment intéressants car ils se présentent sous différentes formes, suivant leur années de fabrication ou les brevets utilisés à l'époque. On trouve aussi bien des modèles assez basique, très simple, que des modèles beaucoup plus luxueux et complexes. Je les aime bien aussi parce qu'ils sont bien dans l'esprit Steampunk qui me plait. C'est pourquoi je suis toujours à la recherche d'un nouveau modèle et je suis toujours heureux quand j'en déniche un que je n'ais pas encore utilisé pour mes lampes.  

C'est le cas pour pour celui-ci, un modèle assez rare, de la marque Pulvita, fabriqué par les laboratoires Daniel Brunet, à Boulogne-sur-Seine. Né au Havre en 1882, Alfred Daniel-Brunet suit des études de pharmacie puis, en 1911, fonde sa maison de produits pharmaceutiques rue de la Source à Paris. Suite au succès de ses produits, le laboratoire déménagent à Boulogne. Le laboratoire existe toujours, il se trouve désormais à Neuilly-le-Real.

J'ai choisi de rester dans un esprit très scientifique et Steampunk en lui greffant d'anciens objets comme un ancien petit flacon de pharmacie d'eau de laurier cerise, un manomètre en laiton, des lampes tubes valve (anciens composants qui servent à modifier un signal électrique) de radio TSF et d'amplis. 

Et pour l'éclairage, une ampoule type Edison à filament apparent me semblait une évidence. Pour le style qui colle parfaitement à la lampe, mais aussi pour l'éclairage chaleureux qu'elle procure.

Fin des bla-bla-bla, voici les photos de cette nouvelle demoiselle.

    

Création d'une lampe réalisée avec un ancien vaporisateur médical, esprit Steampunk et scientifique
Création d'une lampe réalisée avec un ancien vaporisateur médical, esprit Steampunk et scientifique
Création d'une lampe réalisée avec un ancien vaporisateur médical, esprit Steampunk et scientifique
Création d'une lampe réalisée avec un ancien vaporisateur médical, esprit Steampunk et scientifique
Création d'une lampe réalisée avec un ancien vaporisateur médical, esprit Steampunk et scientifique
Création d'une lampe réalisée avec un ancien vaporisateur médical, esprit Steampunk et scientifique
Alfred Daniel-Brunet gravant.

Alfred Daniel-Brunet gravant.

Merci pour votre visite et à bientôt pour de nouvelles aventures lumineuses. 

Stéphane Le Lampiste

Partager cet article
Repost0
5 mars 2021 5 05 /03 /mars /2021 17:08

Bonjour à toutes et à tous, 

L'histoire de cette création est un peu particulière.

D'habitude, quand je réalisé une lampe, j'utilise des objets que j'ai en stock dans mon atelier ou alors des objets que les personnes m'amène. Et puis, un jour, je reçois un coup de fil de quelqu'un qui me raconte avoir un idée, celle d'acheter un objet dans le seul et unique but que je l'intègre dans une lampe de ma réalisation. Et sans que l'objet ne soit soit ni transformé, ni abîmé, ni démonté. Une jolie idée et un sacré challenge ... que j'ai accepté. 

L'objet en question, c'était un très ancien et très joli clairon en laiton et en cuivre. 

Une fois l'objet entre mes mains, il me restait à imaginer cette lampe. Je ne voulais pas juste rajouter une grosse ampoule à filament dans le pavillon du clairon comme on peut le voir assez souvent, je voulais que ce clairon fasse partie intégrante d'un ensemble. J'ai d'abord dessiné un bras à multiples courbes sur lequel viendrait se fixer le clairon. Le fixer sur le bras sans avoir à le percer n'a pas été chose aisé ... mais je suis persévérant ...  

Pour le socle, j'ai déniché une base de Théodolite (instrument de mesure de géomètre) en laiton massif, parfaite car lourde et de la même matière que le clairon. Et je lui ai rajouté quelques pièces mécanique en acier. Parce que j'aime bien alterner les matière, en conservant un certain équilibre et une certaine harmonie, et pour cette lampe, j'ai fait le choix, naturel, d'alterner deux matières, le laiton et l'acier. Car des deux là vont très bien ensemble je trouve. 

J'ai eu envi de placer un petit manomètre en laiton et en acier (toujours l'alternance des deux matières), pour le côté original et la légère touche Steampunk, et pour l'abat jour, j'ai opté pour un réflecteur démonté sur un ancien phare de voiture en bien mauvais état. Je lui ai offert une seconde jeunesse et une nouvelle vie, pas si éloigné de sa première vie ... . 

Trêve de bavardage, voici, enfin, les photos.    

Imaginer et créer une lampe unique avec un ancien clairon
Imaginer et créer une lampe unique avec un ancien clairon
Imaginer et créer une lampe unique avec un ancien clairon
Imaginer et créer une lampe unique avec un ancien clairon
Imaginer et créer une lampe unique avec un ancien clairon

Merci de votre visite et à bientôt, pour de nouvelles aventures lumineuses.

Stéphane Le Lampiste

Partager cet article
Repost0