Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Lumiere de l'Atelier
  • : Création de luminaires et lampes d'atelier esprit industriel, art récup et vintage à partir de différents objets et matériaux de récupération et de recyclage. Chaque lampe est un exemplaire unique et signé Lumière de l'Atelier. Vous pouvez me contacter via mon mail : lumieredelatelier@gmail.com
  • Contact

La passion des lampes ...

C'est dans mon petit atelier sombre et désordonné que naissent ces lampes que je créé à partir de divers objets et matériau de récup. Au départ, il y a la recherche, parfois longue, des matériaux. Je ne compte pas les journées passées à fouiller dans les anciens ateliers de mécanique et de couture, chez les récupérateurs de métaux, dans les vides greniers, et sur les trottoirs ... J'accumule toutes ces pièces dans mon atelier, certaines sont là depuis plus de 2 ans ... Puis vient le temps de l'assemblage qui donnera naissance à une lampe d'esprit industriel et vintage, le but étant d'offrir une seconde vie à des objets souvent voués à la déchetterie. Le métal, tout particulièrement l'acier, est mon matériau fétiche, mais j'aime aussi utiliser du bois (vieilles planches en chêne), du verre (isolateur EDF, verrerie de laboratoire, ...) et de la porcelaine (isolateur EDF). Chaque lampe qui sort de mon atelier est unique et signée. Chaque lampe est le résultat d'une grande passion ...

 

17 janvier 2011 1 17 /01 /janvier /2011 18:36

articulée 10

 

Il y a les toutes petites lampes, qui mesurent à peine 20 cm de haut, et il y a les très grandes, comme cette toute dernière création assez imposante par la taille de son abat jour, qui est une ancienne suspension en acier émaillé de la marque Meteor (le gravage doré est vraiment très beau...) et qui fait environ 25 cm de diamètre, pour 30 cm de hauteur. 

Un tel abat jour, assez lourd puisqu'en acier émaillé, méritait des bras articulés grands et costauds. Le bras supérieur mesure 60 cm, et le bras inférieur 50 cm. Comme le poids de l'ensemble est assez conséquent, j'ai fabriqué le bras inférieur en soudant différents morceaux de métal récupéré, ce qui m'a permit d'avoir d'avoir plus de rigidité et de solidité, surtout au niveau des articulations, que si j'avais utilisé un tube tout simple.

Le socle, lourd et très stable, a été fabriqué avec une épaisse tole de métal, toujours de récup, fixée sur un socle en chêne de massif fabriqué à partir de mon stock de vieux plancher de récup. 

 

articulée 10 detail3articulée 10 detail1

 

articulée 10 detail2

Partager cet article
Repost0
14 janvier 2011 5 14 /01 /janvier /2011 17:43

portative 6  

 

Ma petite famille des anciennes lampes portatives s'est agrandit avec l'arrivée de cette superbe Madec, à double optique. Comme toutes les autres, celle ci, qui date des années 50, s'utilisait avec une grosse pile12 Volts que l'on logait à l'intérieur.

Après un bon brossage, pour retirer les couches de peintures et de rouille, je l'ai équipé de douilles et d'ampoules 220 volts et d'un ancien interrupteur. Tout en acier, patiné par le temps, cette portative est vraiment une de mes préférées.

 

portative 6 detail 1

 

portative 6 detail 3

 

portative 6 detail 2

 


Partager cet article
Repost0
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 17:10

isolateur 12

 

Cette petite dernière réunie à elle seule mes 3 matériaux de récup préférés pour mes créations de lampes : le bois, avec du chêne massif récupéré sur d'anciens parquets voués à la déchèterie, la porcelaine avec ces anciens isolateur EDF que j'adore, et le métal, plus précisément de l'acier, qui reste mon matériau de prédiclection et que j'utilise abondament sur toutes mes lampes.

Je dis petite, car cette mignonne lampe ne mesure pas plus de 25 cm de haut.

L'abat jour, tout en métal, a été récupéré sur une ancienne machine à coudre industrielle de la marque Pfaff. L'articulation entre les 2 bras permet de monter ou descendre l'abat jour. Ca vous plaît ?

 

isolateur 12 detail2

isolateur 12 detail1isolateur 12 detail 3

Partager cet article
Repost0
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 14:47

aimantée 6

 

J'aime beaucoup ces anciens phares de vélos Radios, qui dates des années 30-40, avec leur petite “crète“ qui est en fait un bouton poussoir qui permet d'ouvrir l'optique pour changer l'ampoule. Je les utilise souvent pour la création de lampes, malgré la difficulté à intégrer dans un aussi petit phare une douille et une ampoule en 220 volts. 

Je l'ai associé à 3 bras en métal et deux articulations démontées d'un ancien outils. Ainsi, on peut donner toutes les formes à la lampes.Tout en bas, on retrouve ce fameux aimant industriel que j'adore car il permet de fixer la lampe, même à l'envers, sur n'importe quelle surface en acier.

 

aimantée 6 détail1aimantée 6 detail3

 

aimantée 6 detail2

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 18:02

portative 5  

 

Dénichée dans un vide grenier, cette ancienne lampe portative, de la marque Elaul, doit dater des années 50. On glissait à l'intérieur une pile, et les deux tiges en métal qui servent de support peuvent se remonter pour la transporter à la main.

Après l'avoir débarassé de sa rouille, de sa peinture et lui avoir greffé une nouvelle optique rigolote, je l'ai électrifié au 220 volts en y ajoutant un vieux démareur de voiture, utilisé avant l'arrivée des clefs de contact, qui fait office d'interrupteur. 

Je la trouve vraiment marrante, on a tout de suite envie de l'adopter, vous ne trouvez pas?

 

portative 5 detail3portative 5 detail2

 

portative 5 detail1

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 17:35

inclassable 13

 

Finie la neige et le froid, ia température a enfin dépassée les 10 degrès dans mon atelier, je me suis donc activement remis au travail, avec plein d'idées dans la tête et de nouvelles créations que je vais vous présenter cette semaine.

 

Voici la première, tout en finesse et entièrement fabriquée avec divers élements de récupération : des tiges en métal (dont l'une que j'ai courbé), un beau socle en fonte qui provient d'un ancien outil de mécanique, un système d'ariculation qui provient lui aussi d'un ancien outil de mécanique et qui permet d'orienter, de monter et descendre le bras supérieur, un contre poids qui est en fait une poignée en métal issue d'un meuble de cuisine des années 50 et un abat jour que j'ai fabriqué avec la parabole d'un ancien chauffage d'après guerre.

 

inclassable 13 detail2inclassable 13 detail1

 

inclassable 13 detail3inclassable 13 detail4

 

inclassable 13 detail7

Partager cet article
Repost0
5 janvier 2011 3 05 /01 /janvier /2011 17:36

rotulienne 9 

 

J'avais récupéré, il y a quelques mois, une petite et jolie veilleuse, en verre et en métal, démontée d'une ancienne épave de voiture des années 30.

Le plus délicat et le plus compliqué pour moi a été de réussir à intégrer dans cette minuscule veilleuse (2 cm de diamètre pour 6 cm de long) une douille et une ampoule en 220 volts. Une fois trouvée la solution technique, il ne me restait plus qu'a dénicher les pièces qui me permettrait de faire cette lampe. C'est dans un ancien atelier d'électronique que j'ai trouvé le socle en fonte et ces minuscules rotules, auquel j'ai gréffée deux petits bras en acier de 10 cm de long. Au final, voici certainement l'une des plus petites lampes que j'ai jamais créé, avec pas plus de 20 cm en hauteur.

J'ai percé l'extrémité de la veilleuse pour 2 raisons : cela donne un éclairage suplémentaire et surtout, cela permet de ventiler la veilleuse qui avait tendance à rapidement chauffer avec l'ampoule allumée, tellement elle est petite.

 

 

rotulienne 9 detail5 rotulienne 9 detail1

 

Pas de doute, cette nouvelle lampe est bien la plus petite que j'ai jamais réalisée ...

rotulienne 9 detail6 rotulienne 9 detail2

 

rotulienne 9 detail3

Partager cet article
Repost0
3 janvier 2011 1 03 /01 /janvier /2011 16:38

ancien phare 14

 

Bien que pas mal attaqué par la rouille, cet ancien phare de voiture Marshall méritait bien que je le transforme en lampe car je le trouve particulièrement beau et original avec son petit appendice au milieu de l'optique en verre. Cet ancien pied photo lui va à merveille, et il permet de l'orienter dans toutes les directions et de l'ajuster en hauteur.

 

ancien phare 14 detail4ancien phare 14 detail1

 

ancien phare 14 detail2

Partager cet article
Repost0
22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 14:14

isolateur 11

 

Ces anciens iolateurs EDF en céramique et en métal ne sont pas tout jeunes. Il y en a des tout petits, à peine 7 cm de haut, et il y en a des vraiment gros, comme celui que j'ai utilisé pour cette lampe, qui fait plus de 50 cm de haut et pèse ses 7 kilos. Bien lourd et stable, cet isolateur m'a permit de créer cette grande lampe, presque 1 mètre quand elle est entièrement déployée en hauteur. Fabriquée avec des morceaux de métal récupérés, découpés et soudés entre eux, la pièce en métal qui fait la liaison entre l'isolateur et le bras inférieur m'a demandé pas mal d'heures de boulot. La petite articulation à rotule, qui fait la liaison entre les deux bras en acier, a été récupérée sur une ancienne lampe de machine à coudre Singer. La douille de l'ampoule n'est pas toute jeune non plus, elle est encore dotée de son petit passe fil en buis.

Il ne me reste plus qu' à trouver un peu de place chez moi pour loger cette imposante et grande lampe.

 

isolateur 11 detail2

isolateur 11 detail 6 isolateur 11 detail3

isolateur 11 detail1

Partager cet article
Repost0
22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 13:58

famille moteurs

 

J'ai réuni toutes mes dernières créations de lampes réalisées avec d'anciens moteurs, qu'ils soient de machine à coudre, de ventilateur, de compresseur ou encore de machine à découper les tissus. Une photo “souvenir“ puisque certaines de ces lampes vivent une nouvelle vie heureuse chez leurs nouveaux propriétaires. Mais d'autres moteurs attendent sagement dans mon atelier d'être transformés en lampe.

Rien ne se perd, tout se récupère!

Partager cet article
Repost0